Offrir des salaires équitables aux producteurs de cacao et à leurs employés

Les entreprises de chocolat doivent garantir des revenus suffisants aux petits producteurs et aux ouvriers agricoles afin de leur garantir, à eux et à leur famille, des conditions de vie décentes, et ce proportionnellement au coût global de la vie dans leurs pays respectifs. Le salaire moyen des fermiers et des ouvriers agricoles est, tout particulièrement en Afrique de l’Ouest, très en dessous du niveau de pau- vreté absolue, lequel est de 1,25 dollar américain ou moins pour vivre par jour. Le revenu doit couvrir les besoins primaires de celui qui le gagne et de sa famille c’est-à-dire le logement, l’alimentation, l’eau potable, les soins de santé, l’éducation, le soin des enfants, les impôts et les moyens de transport, entre autres. Pour les petits producteurs, ces revenus se rapportent au prix minimum équitable pour leurs grains de cacao, leur permettant de payer un salaire à leurs ouvriers agricoles. De plus, un paiement équitable évite aux fermiers de recourir au travail des enfants et permet aux parents de payer les coûts relatifs à l’éducation pour leurs enfants.